ANNÉE 2019 … ÉPINGLÉS !

LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES SAISIE


PIÈTRE BILAN POUR DES SORTANTS, alors maires dans leur commune respective.
La nouvelle équipe 2020 aura en charge de redresser les comptes déficitaires laissés par MM. Max THIBON, et Jean POUZACHE, respectivement président et vice président aux finances.

Avec des finances dans le rouge en 2019, il ne faudra pas moins de l’intervention du préfet, de la chambre des comptes, conjuguées aux efforts et à l’esprit de responsabilité de la nouvelle équipe, pour éviter la mise sous tutelle de l’institution.


LE CONTRIBUABLE DEVRA EN PAYER LE PRIX
La Chambre régionale des comptes a été saisie. Le budget 2020 de la communauté de communes des Gorges de l’Ardèche n’a pas été voté en équilibre réel. (Cf. Avis CRC Auvergne Rhône-Alpes n° 2020-0184, du 22 septembre 2020) Le lien … > ICI

Les communes seront appelées à contribuer pour partie au renflouement du budget communautaire.
Et, contre toute attente, ce sera finalement au contribuable d’en payer le prix.

_______________________________________________________
Par Guy CLÉMENT alors conseiller communautaire
______________________________________________________

UN PEU TARD POUR S’EN APERCEVOIR !


“Interpellé depuis hier au soir (jeudi 5 mars 2020) par des internautes qui ont eu vent de l’information tout droit sortie du conseil communautaire de Saint-Remèze, je confirme l’information: la situation financière de l’intercommunalité est en effet passée dans ” le rouge” en 2019 .
Sans autre explication

Très préoccupés et surtout embarrassés par ce fardeau qu’ils laisseront à leurs successeurs, à seulement quelques jours des élections municipales et communautaires, aucun chiffre n’a pour l’instant été dévoilé aux élus(es) communautaires.
C’est ainsi qu’en toute fin de séance, aux dires du président M. Max THIBON, maire de Saint-Alban-Auriolles, et de son vice-président aux finances, M. Jean POUZACHE, maire de Ruoms , la situation est alarmante par le déficit 2019 , et ce sont les nouveaux élus en 2020 qui auront à “redresser la barre” !…. s’ils veulent disposer d’un budget.

DÉCIDÉMENT

Après ” le Méridien” (*) qui a coûté aux Ruomsois la perte financière du bâtiment, le passage sous statut hospitalier et un plan de redressement , voilà encore une “affaire financière” calamiteuse. La réputation de compétence et de gestionnaires avisés, de nos deux édiles en prend un sérieux coup.

(*) Des manquements graves dans l’administration du Méridien, années 2010 et suivantes, le contrôle quasi inexistant par le CCAS de Ruoms ont finalement mené à l’impasse, imposant le transfert hors du patrimoine du CCAS pour la partie immobilière, cédée pour rien bien que payée par les Ruomsois , c’est à dire comptabilisée au bilan à l’Euro symbolique, puis le plan de redressement sous statut hospitalier etc… . Édifiant !
Le rapport de l’ARS du 15 mars 2016 qui nous a permis d’ouvrir les yeux est consultable > … le lien ICI ,


Pouvons–nous encore CONTINUER à leur faire confiance ?
(…) “Pour ce qui me concerne l’analyse financière rétrospective de 2014 à 2018 dont je disposais m’avait amené à justifier les raisons pour lesquelles je ne votais pas le budget 2019.
Nous n’étions que quatre à ne pas le voter et ce, en dépit d’une majorité quasi-unanime, préférant laisser filer les dépenses, refusant de mesurer les choses.
Cette “information soudaine ” a pour première conséquence de faire apparaitre une impasse financière pour le budget 2020.
Bien peu responsable à la fin d’un mandat.”

PLUTÔT DIFFICILE DE FAIRE CONFIANCE DANS CES CONDITIONS


Après la séquence “Ordures ménagères”, le contribuable va devoir encore être appelé à la rescousse et à nouveau “sur-taxé”.
En tant que citoyen, il me semble que ce n’est pas une manière convenable. En tant que conseiller communautaire la potion est beaucoup plus amère!
Les élus communautaires se sont trouvés placés devant le fait accompli d’une faute de gestion, sans aucune explication, et de plus à la dernière séance de la mandature.
A ce niveau de responsabilité, c’est plutôt grave.
Guy CLÉMENT

Ci dessous extrait de ma note de préparation du conseil

Vues : 165

Les commentaires sont clos.